Naissance des Numinées

Publié le par charlotte bousquet elvire de cock

Appelons cela "convergence d'univers"... Et rendons à César... Bref, cette expression si justement trouvée est de Célia Chazel (ancienne âme de Mnémos, à présent chez Pygmalion). Ceux qui ont lu ma trilogie parue chez Nestiveqnen, Le Coeur d'Amarantha, auront pu remarquer des ressemblances entre la Pallée et L'Archipel. C'est normal, au sortir de la trilogie, je me suis aperçue que c'était ce royaume qui m'intéressait le plus, et, plus exactement, qu j'avais envie de donner une existence pleine et indépendante à... non plus ce royaume... mais ce monde en train de naître. A cela, il faut ajouter mes lectures de l'époque (ah, Les Vampires au fil des siècles, d'Estelle Valls de Gomis, le pavé biographique sur Dracula, Sade...), mes influences rôlistiques - Seventh Sea de John Wick (dont le dernier bébé, l'excllentissime Houses of The Blooded né en fin d'année dernière se passe... sur un Archipel! Comme quoi, les convergences se font dans les dux sens, se croisent et passent les continents). Il y avait aussi, encore et toujours, les contes et la mythologie - les mythologies - dont je nourris mon cerveau (et donc, mes univers).
L'Archipel s'est ainsi construit, peu à peu, et comme sa divinité fondatrice - la Triple Desse ou Déesse Lune - est incarnée par les Moires, l'idée de la toile d'araignée omniprsente dans Arachnae sest mise en place... Et concrétisée très matériellement par des noms d'araignées pour les différentes principautés (pas toutes). Matricia est ainsi le nom un peu transformé d'une de ces charmantes espèces à huit pattes, etc.
A présent, l'Archipel des Numinées comporte une dizaine d'îles définies - et ne comptez  pas sur moi pour fournir des plans - tout au nord Tenebrosa et Matricia mêlent Florence et des terres noires, déchirées que l'on imaginerait bien... moldaviennes... Au sud, Messina et Sparassia sont bien plus proches de cultures cairotes et béninoises par exemple. Et Cytheriae ? Eh oui, Cytheriae, qui ne va pas tarder à arriver... Imaginez Venise. Une Venise mourante, agonisante même, et des marais. Beaucoup de marais.

http://kokoahouse.files.wordpress.com/2009/03/090331_ter.jpg?w=439&h=650

Commenter cet article