Cytheriae : un roman sur les failles

Publié le par Elvire et les Charlottes

Plus intime et psychologique qu'Arachnae, Cytheriae est un roman sur les failles (j'aime bien le mot) : failles humaines - incapacité à comprendre l'autre, jeu/joug des non-dits, des mots couverts et de l'amertume - et failles psychologiques - incapacité à exprimer, à ressentir ou expulser le trop-plein d'émotions, souffrances, regrets, culpabilité - surtout. Mais aussi, ce dont je me suis aperçue après en avoir discuté en intervew, faille "vénitienne", au sens où Cribella est une cité lagunaire, une sorte de Venise lépreuse, comme celle que l'on imagine en regardant le reflet des palais dans l'eau vert-de-gris des canaux... 

L'enquête menée par les différents protagonistes du récit - les enquêtes, plutôt ; l'une, liée à "l'autre côté dunmiroir", l'autre à une série de suicides - là encore, ça a été l'occasion de regarder du côté de ces fameuses failles et même si évidemment la recherche du ou des coupables a son importance, ce qui m'intéressait était avant tout "comment" ces morts...

Réflexions matinales, une semaine avant les Imaginales d'Epinal, où vous pourrez me retrouver en compagnie d'Elvire de Cock et de Charlotte Volper !

Publié dans Création

Commenter cet article

fablyrr 20/05/2010 17:59


oui bah 5 minutes...j'ai a peine commencé lol